Ethnologie du récit traditionnel au Québec

Publié le Publié dans Essais

Nicolas Godbout

Collection Au diable vauvert

94 pages

ISBN 978-2-924380-08-06

19,99 $

 

Qu’est-ce que l’ethnologie telle qu’entendue et pratiquée en contexte contemporain, c’est-à-dire en ce début du XXIe siècle? La réponse à cette question n’est pas chose simple et évidente. Un certain nombre d’auteurs, ethnologues comme anthropologues de formation, ont tenté depuis les trois dernières décennies de concilier l’héritage sociologique et anthropologique de cette jeune discipline scientifique avec sa pratique actuelle qui s’adjoint aujourd’hui d’un caractère relativement nouveau marqué par une certaine perspective historique et par un important courant critique. Une chose sur laquelle l’ensemble des auteurs s’entendent, c’est que l’ethnologie s’est constituée à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, avec les entreprises de collectage des folkloristes en sol européen et des principes méthodologiques et théoriques promulgués par des hommes et femmes de science tels Franz Boas, Pierre Saintyves, Arnold van Gennep, Alfred Reginald Radcliffe-Brown, Charles-Marius Barbeau, Brunislaw Malinowsky, Ruth Benedict, Margaret Mead, Edward Evan Evans-Pritchard, Claude Lévi-Strauss, et Luc Lacourcière, qui en posent les jalons et les bases structurelles au cours de la première moitié du XXe siècle.

Lire un extrait




Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *