Mémoires obscures

Nicolas Godbout

Collection de l’Éphéméride

Album

188 pages

ISBN 978-2-924380-32-01

35 $

 

Lorsqu’un étranger vous livre sans pudeur aucune ses mémoires intimes, il ne faut pas chercher à départager la part de réalité de la fiction, car c’est du fruit de l’esprit dont il est question. Nous avons tous des ténèbres intérieures, un jardin secret. Parfois, il arrive que le vernis d’humanité craque laissant la bête qui sommeille en nous se montrer au grand jour. Alors seulement, nous pouvons voir à travers le voile de mystères que cache l’abime de notre âme. Une vérité révélée…


Mémoires obscures est le premier titre de la Collection de l’Éphéméride, dirigée par Nicolas Godbout. Ce volume présente quelque vingt-six photographies en noir et blanc prises en différents endroits sur le territoire de Bellechasse pour accompagner les quarante-huit textes littéraires.

 




Les légendes canadiennes

L’homme du Labrador Philippe-Ignace-François Aubert de Gaspé

Le loup-garou Louis-Honoré Fréchette

Le follet de la Mare-aux-Bars Joseph-Charles Taché

Le cheval mystérieux qui galope Auguste Béchard

Le Diable constructeur d’église Hubert La Rue

Une nuit avec les sorciers Philippe-Joseph Aubert de Gaspé

La messe du revenant Vincent Plinguet

La roche du Diable G. Bilodeau

Gamache Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice

Le Diable des Forges Louis-Honoré Fréchette

L’hôte à Valiquet Joseph-Charles Taché

Le petit bonhomme sans tête Auguste Béchard

L’étranger Philippe-Ignace-François Aubert de Gaspé

La Dame blanche Harry Bernard

Lutin d’écurie Hubert La Rue

Légendes des forges du Saint-Maurice Napoléon Caron

Le juif errant Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice

La Corriveau Philippe-Joseph Aubert de Gaspé

La Chasse-galerie Honoré Beaugrand

La maison hantée Louis-Honoré Fréchette

Livre des dires

Nicolas Godbout

Collection Au diable vauvert

Volume 1

Livre-CD audio [2:31:51]

110 pages

ISBN 978-2-924380-04-08

24,95 $

 

Un chevalier errant menait sa monture à travers tertres et combles en quête d’honneur, de justice et de prouesses. Toujours est-il qu’un jour le destin guide ses pas dans la capitale d’un royaume étranger. En entrant dans le faubourg, une chose attira son regard : aux fenêtres des maisons avaient été accrochées de longues banderoles noires. Cheminant vers le château seigneurial, il put constater que toute la ville en avait été parée. Il prit sur lui d’en apprendre davantage sur cette étrange coutume sitôt qu’il serait en présence du maître de la cité. Partout dans les rues, les gens faisaient grise mine. Quand le chevalier se présenta devant la cour, les barons qui y étaient rassemblés lui apprirent que tous les habitants du royaume manifestaient par l’étalage d’oriflammes noires leur deuil, car, en ce triste jour soulignant la majorité de damoiselle Soredamor, la belle enfant devait être livrée en sacrifice à l’effroyable Bête-à-Sept-Têtes.

Lire un extrait




Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tisseurs de légendes et fabricants de patrimoines

Nicolas Godbout

Collection Au diable vauvert

134 pages

ISBN 978-2-924380-01-23

19,99 $

 

Ernest Fradette fut l’un des grands conteurs, qu’on peut qualifier à juste titre de maître de la tradition orale, car il s’est fait le passeur de dizaines de récits qu’il a appris de ses parents Délina Roy et Cléophas Fradette. Dans cette famille, le récit traditionnel est une recette qui se transmet de génération en génération. Aujourd’hui, aux côtés des enfants d’Ernest et de ses proches, je suis fier de porter à mon tour le répertoire dont nous avons hérité. Je me souviens avec émotion de ses rencontres avec le conteur, alors qu’il remplissait  mon imagination débordante de ses histoires fabuleuses, où les princes charmants, les princesses belles comme le jour, l’intrépide Ti-Jean, les fées, les géants, les loups-garous, les feux-follets, le diable et autres revenants, se côtoient comme autant de gens lors d’une soirée de contes. J’ai eu la chance de baigner dans ce folklore riche d’une telle identité. À mes yeux, cette tradition orale recèle les plus beaux trésors du monde : trésors qui n’ont rien à envier à ceux des richissimes rois des contes de mon enfance.

Lire un extrait

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Ethnologie du récit traditionnel au Québec

Nicolas Godbout

Collection Au diable vauvert

94 pages

ISBN 978-2-924380-08-06

19,99 $

 

Qu’est-ce que l’ethnologie telle qu’entendue et pratiquée en contexte contemporain, c’est-à-dire en ce début du XXIe siècle? La réponse à cette question n’est pas chose simple et évidente. Un certain nombre d’auteurs, ethnologues comme anthropologues de formation, ont tenté depuis les trois dernières décennies de concilier l’héritage sociologique et anthropologique de cette jeune discipline scientifique avec sa pratique actuelle qui s’adjoint aujourd’hui d’un caractère relativement nouveau marqué par une certaine perspective historique et par un important courant critique. Une chose sur laquelle l’ensemble des auteurs s’entendent, c’est que l’ethnologie s’est constituée à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, avec les entreprises de collectage des folkloristes en sol européen et des principes méthodologiques et théoriques promulgués par des hommes et femmes de science tels Franz Boas, Pierre Saintyves, Arnold van Gennep, Alfred Reginald Radcliffe-Brown, Charles-Marius Barbeau, Brunislaw Malinowsky, Ruth Benedict, Margaret Mead, Edward Evan Evans-Pritchard, Claude Lévi-Strauss, et Luc Lacourcière, qui en posent les jalons et les bases structurelles au cours de la première moitié du XXe siècle.

Lire un extrait




Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Ali Baba et les Quarante Voleurs intergalactiques

 

Nicolas Godbout

Collection Au diable vauvert

45 pages

ISBN 978-2-924380-00-00

8,95 $

 

Belle folie, pour le moins, ce projet de création littéraire inspirant vise à explorer de nouvelles avenues livresques en créant un genre narratif novateur qui se distingue du conte tel que présenté sous sa forme classique (merveilleux), de la nouvelle (fantastique) et du récit de science-fiction. Cette réécriture d’une des plus importantes pièces de la littérature orale universelle est, cette fois, affublée d’une profondeur à la fois historique, littéraire et imaginaire, par les éléments de fiction qui sont glissés à travers les lignes d’un récit bien documenté. Déroutante, cette version contemporaine d’un conte appartenant à une tradition séculaire, celle des Mille et une nuits, propose un voyage culturel dans notre imaginaire.

Lire un extrait




Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer